J'aimerais denouveau revenir à « la parenthèse »

Je ne connaissais pas cette association, mais de nombreux résidents de l'institution de Lavigny y avaient passé des vacances, notamment M. Walter Rochy, et comme les accompagnants socio-éducatifs ne pouvaient pas m’accompagner (sous-effectif), ils m'ont proposé d'aller passer des vacances là-bas avec Mary-Laure Bauquis qui est aussi dans mon groupe.

Tous les deux, nous avons accepté de suite car nous aimons beaucoup rencontrer de nouvelles personnes, voir de nouveaux horizons, et nous avions eu que de bons échos de cette association. Nous avons été bien accueillis. J'ai passé de belles vacances en compagnie de Mary-Laure. J'ai beaucoup apprécié les promenades avec Bernadette et Mireille, ces personnes étaient très sympathiques, attentionnées, dévouées et il y avait une bonne ambiance. La sortie du repas au restaurant du Pont de Nant en dessus de Bex était celle que j'ai préférée. J’ai beaucoup aimé être entouré par les bénévoles. Merci infiniment d'avoir pensé à faire un carnet journalier de ce camp car je peux le relire et c'est un joli souvenir avec les photos. J'aimerais de nouveau revenir à « la parenthèse » et faire d'autres connaissances, d’autres amis en dehors de Lavigny. Malheureusement, je suis triste car je n'irai plus avec Mary-Laure,

Malheureusement, je suis triste car je n'irai plus avec Mary-Laure, elle est décédée en ce début d’année (problèmes de santé). Elle aussi avait beaucoup apprécié ce camp et elle aurait aimé revenir. Elle a beaucoup parlé de revenir aux éducateurs, elle était très enthousiaste d’avoir vécu ces bons moments. Je pense qu’elle aurait été contente de revoir le cochon d’Inde qui séjournait à « la parenthèse », ils étaient venus de vrais amis.

Je voudrais terminer en vous remerciant infiniment de m’avoir accueilli et d’avoir passé de si belles vacances. Heureusement que cette association existe, que vous : Mireille et Bernadette et les bénévoles êtes présents. Merci encore.

A tout bientôt le plaisir de vous revoir.

François Toniutti.

Quelques témoignages:

La parenthèse est un peu un port d’accueil, un lagon ou une baie d’eau calme et ensoleillée où le bateau de la famille touchée par le handicap peut venir naviguer ou mouiller l’ancre, pour se reposer d’une navigation quotidienne stressante…

Lire la suite...

conception: bebold