Une escapade lacustre

Certaines fois, vous planifiez une activité qui vous réjouit, mais qu’une météo capricieuse vous empêche de la vivre ou alors dans des conditions difficiles.
Ce n’est en tous les cas pas le scénario de ce jour d’octobre 2007, car le soleil a brillé !
La barque des Pères a été préparée et vérifiée pour nous permettre de fendre les flots tout un après-midi sur le lac Léman.

Un petit tour à la station service pour faire le plein d’essence, afin d’éviter de devoir ramer, et l’embarquement peut commencer.

Ce jour, 3 pensionnaires sont prêts, sur le quai, à l’heure, avec Mireille et Bernadette. Les gilets de sauvetage sont mis, le pique-nique embarqué, les poissons n’ont plus qu’à bien se tenir ! Les chaises restent à quai et ce sont 6 personnes qui quittent le port des Missions, pas toutes entièrement rassurées, mais confiantes !

À bord, chacune et chacun sont bien accrochés et ne lâchent que rarement le banc ou le rebord du bateau. Mais chaque minute qui passe, dans le bruit un peu assourdissant du moteur, un peu d’assurance est gagnée et quelques gestes sont entrepris, comme se mettre à l’aise, changer les lunettes car le soleil se réfléchit fortement sur l’eau, voire de passer de bâbord à tribord ou vice-versa !

Nous nous dirigeons vers les eaux vaudoises et apprécions les nombreux oiseaux à l’embouchure du Rhône. Du fait des courants dans ce coin, quelques vagues nous font passer un frisson, et quelques embruns humidifient nos vêtements ! Les mains se sont rapprochées du rebord et serrent à nouveau la barrière !

Nous recherchons une zone nature un peu plus calme et nous la trouvons en nous dirigeant vers le port du Vieux-Rhône. De nombreuses poules d’eau, canards et grèbes huppés nous regardent passer sans broncher.

C’est sur le chemin du retour qu’un apprenti marin a fait ses débuts : avec persévérance, nous l’avons encouragé à tenir la barre. Le bruit du moteur à faible vitesse est nettement plus supportable, et les vibrations moins fortes. L’approche fût longue, mais nos efforts furent récompensés lorsqu’il fallut lutter pour reprendre les commandes pour accoster le bateau au port ! Cet apprenti nous fit tourner tantôt à droite, tantôt à gauche, et les promeneurs du bord du lac ont pu penser que nous n’avions pas bu que de l’eau à bord de la barque !

Merci aux Pères de nous avoir permis cette escapade lacustre. Rendez-vous est pris pour l’an prochain, et nous nous fixons comme objectif d’attraper quelques poissons durant une prochaine ballade !

Patrick

Quelques témoignages:

C’est avec grand plaisir que je prends la route en cette matinée d’août, accompagnée de mes filles, Caroline et Rébecca, pour me rendre au Bouveret, plus précisément à La Parenthèse, chez Mireille et Bernadette.

Lire la suite...

conception: bebold