image image image image

Ouvrir une parenthèse dans sa vie, un besoin connu de tous…

La parenthèse offre cette possibilité aux personnes polyhandicapées et à leur famille dans un cadre entre lac et montagnes. Pour en savoir plus…

Pourquoi "la parenthèse"?

Aujourd’hui, nous pouvons constater que la prise en charge institutionnelle des personnes handicapées en général et polyhandicapées en particulier est extrêmement affinée et pointue. Grâce à cet état de fait, ces personnes peuvent utiliser et développer toujours plus leurs compétences. Mais en corollaire, les stimulations qu’elles subissent et le stress inhérent augmentent également continuellement.

En conséquence, comme tout un chacun, les personnes polyhandicapées ont un besoin croissant de vacances et de repos. C’est précisément dans ce créneau de loisirs et de bien-être pour les personnes polyhandicapées que se profile "la parenthèse".

En outre, l’Association se propose également d’apporter un soulagement aux familles qui s’occupent en permanence de leur personne polyhandicapée à la maison.

 

La parenthèse vous remercie pour votre chaleureuse présence à cette soirée et vous donne rendez-vous en automne 2017 (la date vous sera communiquée dès que possible)!

Elle vous souhaite de lumineuses fêtes de fin d'année!

 

 Downloader

Texte du Rotary Club Sion-Rhône 2013

 

Ma chère Jeanine,

(

« Je crois que les hommes inspirés par l’amour du prochain

pourront reconstruire ce qu’ont détruit des hommes inspirés

par l’amour de soi ».   Martin Luther King

C’est-y pas grand c’te pensée qu’elle est belle ! Non, pas de blague, j’ai ouvert une parenthèse pour placer cette pensée du jour… et je n’ai pas du tout envie de la refermer. En fait tu la trouveras, mais non pas la parenthèse, la pensée! sur une carte de vœux de l’Association qui s’appelle La Parenthèse.

T’entraves ballpeau ! C’est normal. Attends que je t’esplique un chouia ! D’abord te dire qu’il s’agit d’un coup de cœur de François et c’est pour ça qu’il a invité, accompagnées de Dominique, sur sa chaise, Mireille et Bernadette à venir nous en parler. Si tu te le rappelles bien, l’association nous avait déjà été présentée par son président, Michel Beytrison, C’était en avril 2011 et j’avais fait une lettre en forme de

(

que j’avais adressée à Paola…

Non, mais je vois que tu t’en fous et que tu te demandes si j’vais me mettre à "causer" de moi et de mes bafouilles ou bien… Bon, dac ! on y va.

Il était une fois deux femmes extraordinaires qui travaillaient dans une institution pour personnes handicapées, polyhandicapées. Or donc, Mireille May et Bernadette Visinand y firent bien vite le constat que ces personnes avaient, comme tout un chacun, besoin de vacances et de repos, de changement dans leur vie. Elles décidèrent alors (en 2004) de répondre à ce besoin (vital on pourrait le dire) en les accueillant pour des séjours de durée limitée (un jour à un mois)[1] en leur offrant diverses activités de loisirs et en apportant ainsi également un soulagement aux familles qui s’en occupent en permanence.

Leur leitmotiv, ouvrir une parenthèse dans sa vie, un besoin connu de tous… est à la base de ce qu’elles offrent ainsi dans la maison qu’elles occupent, "La Tourelle", située dans le grand parc de l’Ecole des Missions, à St-Gingoplph : balades en montagne ou sur le lac, visites de sites de loisirs, participations à la vie quotidienne (marchés, fêtes locales etc.)

Maintenant, je te dirai que, de manière générale, la parenthèse, ça peut donc se voir comme quelque chose d’utile (pour y mettre ce qu’on ne veut pas directement), ça peut se percevoir comme quelque chose de poétique (telle pour Victor Hugo, la vie, sorte de parenthèse énigmatique entre la naissance et l’agonie), ça peut encore se pratiquer de façon savante pour dire que (a + b) ≠ (c + d), ça peut enfin, avec un peu d’imagination, se lire comme une prière (les deux bras se rejoignant au-dessus de la tête pour une invocation)…

mais, surtout, grâce à Mireille et à Bernadette, ainsi qu’aux bénévoles qui les accompagnent, devenir une terre d’accueil pour une escale de bien-être dans un parcours de vie qui est un peu comme une course d’obstacles, où il n’y a pas de temps à battre… mais de l’amour à donner.

Comme d’hab. je ne dis de loin pas tout, mais, si tu veux en savoir plus, t’as leur site internet www.laparenthese.ch et je suis sûr que tu te joins à moi pour les admirer et les remercier.

Je t’embrasse, ma chère Jeanine.

15 11 13                         Taddé



Tu vois que les parenthèses, c’est toujours vachement pratique !

 

 

 

Quelques témoignages:

Plus grand, plus beau, plus intelligent, plus, plus...
Cela sous-entend moins, moins...
Alors on vient aux normes et le mot "différent" pointe son nez!
Différent par rapport à quoi par rapport à qui

Lire la suite...

conception: bebold